Historique du Village de Bours-Marest

divider.gif

Page Principale


  1. Etat final et Recueuil des Familles de Bours et Marest acceptant d'être recensées, fait le 28 Mars 1711 (Texte)
  2. Cahiers du compte des paroissiens des hameaux de Bours et Marest, vivants et morts, fait le 23 Mars 1711 (Texte)


  3. Etat final et Recueuil des Familles de Bours et Marest acceptant d'être recensées, fait le 28 Mars 1711 (ZIP)
  4. Cahiers du compte des paroissiens des hameaux de Bours et Marest, vivants et morts, fait le 23 Mars 1711 (ZIP)


  5. Liste des Mariages de Bours 1711-1751
  6. Liste des Décès de Bours 1699-1737


  7. Liste des Naissances de Marest 1737-1792
  8. Liste des Mariages de Marest 1737-1792

  9. Liste des Naissances de Marest 1737-1792 (PDF)
  10. Liste des Mariages de Marest 1737-1792 (PDF)
  11. Liste des Sépultures et décès de Marest 1737-1890 (PDF)


Village de Bours

Commune de Bours

BOURS (62550)

  • de "Bor" ou "Bur", le manoir
  • autrefois,"Bours Maretz"
  • arrondissement d'Arras, Canton d'Heuchin
  • paroisse de Sainte Austreberthe, nef et portail du 13° siècle
  • ancien château fort du 13° siècle, donjon à six tourelles
  • tour octogonale de 1586
  • altitude: 107 mètres
  • habitants: "Boursicotiers"

Hameaux de Bours Maretz

  • Noyelles lez Pernes
  • Faulx
  • Monneville
  • Chametz
  • Gricourt
  • Chateau d'Antigneul
  • Le Bois Jonquet
  • la Lihue
  • Moulin rouge
  • Noyelles

Histoire

Origine du nom

Bours - Bors - Burs viendrait du celtique " Bor ou Bur " c'est à dire manoir, un autre auteur donne pour origine de ce nom " Buris " pièce d'une charrue prise pour la charrue elle-même, alors que l'origine germanique " Bourth " signifie source.

La commune occupe aujourd'hui le fond d'une vallée assez large et c'est dans ce village et dans deux de ses hameaux, " Monneville et Noyelles " que des sources donnent naissance à trois ruisseaux qui s'unissent et rejoignent la Clarence à Maretz. Cette vallée est dominée par les plateaux où se trouvent les villages de Valhuon, Tangry et Sains-lès-pernes.

Les Origines de Bours

Bours a été habité depuis des temps anciens ; On trouve dans les bois environnants, plusieurs buttes élevées de mains d'hommes dont la forme rappelle les tombeaux gaulois ou celtiques. En creusant la tranchée de chemin de fer, prés du village, des armes et des objets très anciens y ont été trouvés. Entre Bours et Diéval des traces d'une voie romaine, d'anciennes habitations, des fragments de tuiles, des vases, des monaies et des débris d'armes, remontant à l'époque Gallo-Romaine.

Bours était au moyen-age, le siège d'une baronnie et la demeure d'un des pairs de ce comté de Saint-Pol qui a jetait tant d 'éclat sur l'histoire de notre province et relevait de la salle épiscopale d'Arras.

Nous ne trouvons le nom de cette terre citée, ni dans les chroniques, ni dans aucun titre avant l'année 823. Il figure à cette date dans un inventaire des propriétés de l'Abbaye de Saint Riquier

Bours fit partie en 1790 du Canton de Pernes, il y eut una école de filles tenue par deux sœurs de la providence. Un autre hameau en faisait partie autrefois : Maretz. Il a été séparé pour former avec le hameau de Le Faux une commune plus pittoresque, qu'importante.

Les Origines de Château

Donjon de Bours Le donjon en grés, de plan rectangulaire, est flanqué de six tourelles en encorbellement ,quatre aux angles, une au milieu des faces nord et sud. Celles-ci sont montées sur un contrefort rectangulaire de très forte saillie et placé en en diagonale du côté de l'ouest, moins gros pour celles du centre et plus petit encore pour celles de l'est. Ces dernières sont d'ailleurs moins volumineuses que les autres, leur encorbellement n'a que sept assises, celui des tours de l'ouest en a onze.

En France les édifices lui ressemblant le plus, sont ceux de Provins (bâti par Jules César) et de Carcassonne ( qui remonte au 6ème siècle ). Le château de Bours existait déjà au XIIIème siècle et avait été érigé sur l'emplacement d'un plus ancien. C'est au XIIème siècle que nous pouvons situer cette construction.
Il est vrai qu'un auteur moderne ( M Lanbert- Le Puits Artésien ) L'attribue a Maillotin de Bours, dans la première moitié du 15ème siècle. Mais les caractéristiques architecturales contestent cette assertion. Il est probable que Maillotin ait restauré, voire agrandit le château et son enceinte extérieur, mais il ne semble pas qu'il ai pu construire le donjon ou le modifier.

On s'accorde généralement à reconnaître qu'il ne fut plus élevé de donjon isolé après le milieu du 13ème siècle. On se borna dés lors, à bâtir une tour cylindrique plus forte et plus haute que les autres, s'adossant à la construction principale et aux bâtiments d'habitation. Les châteaux avaient de ce fait perdu leur austérité d'antan.

Au dessus de la porte d'entrée vers l'intérieur, un assommoir a été pratiqué (sorte de large conduit rectangulaire et vertical qui permettait d'accabler du second étage l'ennemi qui avait forcé l'entrée ; les moyens de défense étaient complétés par des douves d'une largeur de quarante pieds, soit d'environ treize mètres). Ces fossés formaient un petit étang au milieu duquel le château se trouvait isolé.

Tel qu'il nous est parvenu, avec ses épaisses murailles, ses tourelles coiffée de poivrières accostant la toiture en pavillon, ses escaliers dérobés, ses cabinets exigus, le donjon de Bours donne une idée de ce que pouvaient être les plus anciennes gentilhommières artésiennes qui étaient conçues non pour l'agrément, mais pour résister à l'assaut d'une troupe d'hommes d'armes sans artillerie. Le château fut incendié en 1543.
Carte de Cassini

Haut de Page

Home Page